Vélo électrique : vraiment un vélo écologique ?

Dernière mise à jour : 2 juin

Le vélo électrique est certes très avantageux pour l'environnement, mais reste tout de même un peu polluant à cause de sa batterie. Alors comment trouver une autre possibilité à celle-ci ? Nous vous donnons la réponse dans cet article !



Le vélo électrique est globalement écologique...


Nous l’avons déjà évoqué dans d’autres articles, notamment dans « Garder la forme en faisant du vélo, c'est possible ! », « Le vélo électrique peut-il nous sauver du réchauffement climatique ? », le vélo électrique a des vertus écologiques et bénéfiques pour notre corps.


En effet, le vélo est un sport doux qui n’abîmera pas vos articulations, il vous permettra de maigrir, de régler vos problèmes de genoux si vous en avez ou encore de vous muscler plusieurs parties du corps notamment les jambes, le fessier, les bras, etc.


Si vous voulez connaitre toutes les parties du corps sur lesquelles le vélo agit, consultez notre article « Quelles parties du corps se musclent pendant la pratique du vélo ? ».


Le vélo fait aussi du bien à votre santé mentale. Il vous permet de vous recentrer sur vous, sur vos occupations et donne un effet de yoga sur l’organisme. Grâce à lui, vous pouvez aussi prendre l’air et redécouvrir votre ville comme vous ne l’avez jamais vu. Vous allez aussi beaucoup plus vite que les voitures au niveau des temps de trajet, puisque vous évitez les embouteillages.


Pour finir, dernier avantage non négligeable, le vélo électrique est écologique. Enfin, il est presque écologique à 100 %...


Si vous souhaitez en savoir plus sur le budget à prévoir pour l'entretien d'un vélo électrique, consultez notre article « Quel budget doit-on prévoir pour l'achat d'un vélo électrique ?».


Mais pas tous ses composants


En effet, le vélo électrique possède une batterie au lithium et cette matière, lors de son extraction, détruit malheureusement l’écosystème autour et utilise énormément d’eau. De plus, les batteries ont du mal à se recycler contrairement au reste du vélo électrique. Le VAE consomme aussi de l’électricité, d’où son nom, pour fonctionner. Seulement, consommation électrique signifie polluants, comme le nucléaire, le charbon ou encore le pétrole. Cependant, tous les vélos électriques n’ont pas la même empreinte carbone, puisque tous les pays n’utilisent pas le même type de centrales électriques. Ceux qui utilisent des centrales électriques au charbon polluent plus que les autres.


Certes le vélo électrique n’est pas 100 % écologique, mais c’est pour le moment la meilleure alternative à la voiture. En effet, 140 batteries de VAE correspondent à l’équivalent d’une seule et unique batterie de voiture électrique Tesla.


Si vous voulez connaitre les différences d’émissions de carbones entre une voiture et un vélo électrique, consultez notre article « Le vélo électrique : une solution pour l'avenir de la planète ? ».


Lorsqu’une batterie est recyclée, 70 % de ses composants métalliques et plastiques peuvent être réutilisés pour en créer une nouvelle. En effet, le lithium, l’aluminium et le fer, après avoir été brûlés à plusieurs centaines de degrés, sont réutilisables.

Cependant, aujourd’hui, le taux de recyclage des batteries de VAE n’atteint que 8 % puisque les cyclistes les gardent même lorsqu’elles sont obsolètes.


Si vous souhaitez en savoir plus sur le budget à prévoir pour l'entretien d'un vélo électrique, consultez notre article « Quel budget doit-on prévoir pour l'achat d'un vélo électrique ?».


Quelles alternatives possibles ?


Premièrement, ramenez vos batteries usagées pour qu’elles puissent être recyclées. Ensuite, utilisez le plus longtemps possible votre vélo et ne changez pas dès qu’un nouveau plus performant sort alors que le vôtre est dans un très bon état. Ça nous rappelle des fans d’une marque de téléphone à nom de fruit…


Si vous voulez vraiment frapper un grand coup, changez de type de batteries. En effet, il en existe plusieurs :

Batteries

Avantages

Inconvénients

La batterie sodium-ion

  • Rapidité de recharge 10 fois plus grande que celle au lithium-ion

  • Moins chère que la lithium-ion

  • Durée de vie plus élevée que la lithium-ion

  • Non compacte

  • Ne peut être utilisée que pour les mobilités électriques légères

La batterie fluorure

  • Moins polluante que la lithium-ion

  • Densité plus grande

  • Meilleure autonomie du vélo

  • Fonctionne à température ambiante

  • Encore en phase de test

​La batterie zinc-air

  • Moins coûteuse

  • Moins sujet aux risques d’explosion ou d’échauffement thermique

  • Participe au développement des énergies intermittentes

  • Se recharge moins rapidement que celle au lithium


Le vélo électrique est donc fondamentalement écologique. En revanche, sa batterie va poser un problème sur le long terme puisqu’elle puise dans les énergies fossiles et détruit son environnement lors de l’extraction. Nous pouvons espérer tout de même des avancées technologiques plus sûres avant qu’il ne soit trop tard.


Si vous souhaitez en savoir plus sur le budget à prévoir pour l'entretien d'un vélo électrique, consultez notre article « Quel budget doit-on prévoir pour l'achat d'un vélo électrique ?».

 

N’oubliez pas, en cas de problèmes techniques contactez un réparateur professionnel via notre application :