Comment faire du vélo à Paris en toute sécurité ?

Dernière mise à jour : 13 juin

Le vélo possède de nombreux avantages, mais tout comme les autres moyens de déplacements, le vélo n’est pas sans risques. En France, plus d'un quart des accidents impliquant des cyclistes ont lieu en Ile-de-France. Il est donc important de rester vigilant, cela ne diminuera pas votre plaisir de faire du vélo.


Piste cyclable dans la nature


Quels conseils donner aux cyclistes pour assurer leur sécurité en ville ?

  1. Être visible : Il est important de rendre son vélo visible grâce à un équipement adapté et de porter des vêtements réfléchissants afin d’être visible par les autres usagers de jour comme de nuit. Si vous voulez en savoir plus, consultez notre article sur les protections lumineuses : « Vivez, soyez vu ! »

  2. Porter un casque : Le port du casque n’est pas obligatoire. Cependant, en cas de chute, il permet de vous protéger des blessures légères à graves. Selon une étude de l’Institut norvégien d'économie des transports, le port du casque réduit de 60% le risque de blessures graves à la tête lors d'un accident. De plus, les autopsies de cyclistes décédés montrent que 37% des victimes auraient pu survivre si elles avaient porté un casque.

  3. Vérifier ses angles morts : À vélo, il est important de regarder ses angles morts, et pas seulement à gauche et à droite. C’est un geste simple qui permet bien souvent de sauver des vies. En effet, les poids lourds comme les camions et les bus ne voient pas toujours les cyclistes. Près de 40 % des cyclistes impliqués dans un accident avec un poids lourd se trouvaient dans l’angle mort de ce dernier.

  4. Être vigilant face aux dangers : Les conditions météorologiques comme la neige et la pluie peuvent rendre les pistes cyclables et les bandes blanches glissantes. Il est également possible de rencontrer ses obstacles, nids de poules ou tout simplement des piétons sur votre passage. Il est donc important de modérer sa vitesse et son freinage.

  5. Faire particulièrement attention aux voitures : les voitures garées peuvent ouvrir les portières à tout moment et sans regarder si un cycliste arrive. De plus, les voitures peuvent, tout comme d’autres cyclistes, s’arrêter ou tourner sans vous prévenir. Afin d’éviter un accident bête, gardez une distance importante avec eux, s’il est possible écartez-vous un maximum des voitures afin d’être au maximum en sécurité. Dans les virages, nous vous conseillons de serrer un maximum à droite.

  6. Prévenir les autres usagers : il est important que chaque cycliste veille à indiquer ses changements de direction avec son bras.

  7. Faire entretenir et réviser votre vélo chez un réparateur : les vélos nécessitent des entretiens et vérifications réguliers. En effet, ils permettent de ne pas compromettre la sécurité du cycliste en s’assurant du bon fonctionnement du vélo.


Si vous voulez en savoir plus, consultez nos articles sur les réparations : « Comment trouver un réparateur proche de chez vous ? » et « Les meilleurs réparateurs de vélo électrique de Paris »



Respectez les règles


Le respect du code de la route par les cyclistes


Afin de garantir la sécurité des cyclistes mais aussi des autres usagers, comme les piétons ou les motos, il est nécessaire que l’ensemble des cyclistes respectent le code de la route.


Le code de la route commence par la connaissance des panneaux. Même si emprunter les pistes cyclables n’est pas obligatoire, certaines pistes et bandes cyclables le sont. Ces pistes cyclables obligatoires sont signalées par un panneau rond bleu avec un vélo au centre.


Lorsqu’il est conseillé de les utiliser, ce même panneau bleu est carré.

Pour en savoir plus sur les panneaux que les cyclistes doivent connaitre : https://www.securite-routiere.gouv.fr/sites/default/files/200922_sr_panneaux_fixesanslogos.png


Selon le code de la route, un cycliste doit se soumettre à des réglementations :


  • Si la chaussée est bordée de chaque côté par des voies cyclables, les utilisateurs de ces voies, doivent emprunter celle de droite, dans le sens de la circulation.

  • Respecter les feux de signalisations réglant la traversée des routes et les stops

  • En l'absence de pistes ou bandes cyclables, les cyclistes circulent sur le côté droit de la chaussée.

  • Ne circulez pas sur les trottoirs. Seuls les enfants de moins de huit ans sont autorisés à emprunter les trottoirs, à condition de rouler à une allure raisonnable et de ne pas gêner les piétons.

  • Dans les zones de rencontre, ne circulez pas à plus de 20 km/h et respectez la priorité du piéton.

  • Dans les aires piétonnes, circulez à l’allure du pas.

  • Dans les zones 30 et les zones de rencontre, les vélos peuvent circuler dans les deux sens. Le double sens vous permet de bénéficier d’une meilleure visibilité, d’éviter les grands axes de circulation et de simplifier les itinéraires.

Les équipements obligatoires :


  • Le port du casque pour les enfants de moins de 12 ans, que l’enfant soit en cargo, dans un siège bébé ou en selle.

Si vous voulez en savoir plus, consultez notre article : « Comment emmener son enfant à vélo ? » et « Comment choisir un vélo cargo ? »

Sonnette de vélo brillante grise

  • Un signal d'avertissement : chaque vélo doit être équipé d’une sonnette (ou autre signal d’avertissement) pour une question de sécurité. Par exemple, la sonnette peut signaler votre présence à un piéton, pour montrer votre envie de dépasser. En effet, même électrique, le vélo est très silencieux.

  • Des dispositifs d'éclairage et de signalisation : Il est indispensable d’équiper un vélo d’un ou plusieurs catadioptres (dispositif réfléchissant) à l’arrière du vélo, des catadioptres orange sur les pédales et les côtés du vélo, un catadioptre blanc à l’avant. De surcroît, le vélo doit avoir des feux de position arrière qui doivent être visibles de l'arrière lorsque le vélo est utilisé.


Interdictions

Sanctions

Porter des écouteurs, oreillettes ou casque audio

135 €

Usage du téléphone en main

135 €

Défaut d’éclairage

11 €

Changement de direction sans avertissement préalable

35 €

Circuler à plus de 2 de front sur la chaussée

35 €

Avoir un passager sur son vélo (sans siège fixé au véhicule)

35 €

Non-respect de l’arrêt au feu orange

35 €

Non-respect de l’arrêt au feu rouge

135 €

Circuler sur le trottoir en agglomération

135 €

Rouler en sens interdit

135 €

Défaut de freinage

68 €

Non-respect de l’arrêt à un stop

135 €

Remonter les files par la droite

135 €

Circulation sous l’emprise de l’alcool

135 €

Dépassement sans avertissement préalable

135 €

Non-respect de la priorité de passage à l’égard des piétons

135 €

Si vous voulez en savoir plus sur l'entretien des vélos électriques, consultez notre article : « À quelle fréquence doit-on entretenir son vélo électrique ? »



Une simple chute ce n’est pas grave. Il faut prendre son courage à deux mains et remonter en selle !

Cependant, les accidents peuvent tout de suite devenir un peu plus grave, alors qu’ils peuvent être évités en respectant les obligations et en étant particulièrement vigilant.


Si vous voulez en savoir plus, consultez notre article sur les protections lumineuses : « Chute à vélo : comment remonter en selle ? »


 

N’oubliez pas, en cas de problèmes techniques contactez un réparateur professionnel via notre application :