Comment se préparer pour l'hiver à vélo ? (neige, verglas)

Dernière mise à jour : 13 juin

Les conditions météorologiques peuvent avoir une incidence sur votre motivation pour faire du vélo ou l’envie de faire son trajet domicile-travail à vélo. Même si, certains cyclistes, rien ne les arrête !

Peu importe votre tempérament, sachez qu’il est possible de rouler à vélo en hiver, même sous la neige et le verglas. À condition de prendre quelques précautions afin de minimiser les risques de chute et de maximiser le plaisir du vélo.


Un vélo sur la neige en ville contre un buisson


Comment se protéger du froid à vélo ?


En hiver, il est essentiel de se protéger du froid même si les températures ne dépassent généralement pas -5 °C degrés en France.

À vélo, le froid se fait encore plus ressentir, en effet, la vitesse et le vent font que nous ressentons plus le froid malgré l’effort physique. Même si faire du vélo peut réchauffer notre corps, lorsqu’une partie du corps est exposée au froid, au vent et à la neige, le corps ne se réchauffe pas suffisamment.

Nous vous donnons quelques conseils de vêtements à porter pour garder chaque partie de votre corps au maximum au chaud.



La tête et le cou :

  • Habituellement, lorsque nous avons froid à la tête, le corps se refroidit totalement. D’autant plus qu’à vélo, le vent peut-être face à notre visage et là, c’est le froid assuré ! Pour protéger votre tête du froid de l’hiver, nous vous conseillons de porter un bonnet en dessous de votre casque, de préférence simple et chaud, sans pompons afin qu’il ne vous gêne pas. Vous pouvez en trouver chez Décathlon, Bikester ou encore Ekoï pour moins de 20 euros.

  • En plus d’un bonnet, vous pouvez porter un cache-col pour faire du vélo en hiver (ou une écharpe, mais nous vous la déconseillons car si l’écharpe est mal mise, trop longue elle peut vous gêner lors de la conduite ou s’emmêler dans les roues du vélo). Pour moins de 10 euros, vous pouvez en acheter chez Probikeshop, Decathlon ou encore Ekoï.



Les mains :

  • Il n'est pas toujours facile de bouger ses doigts lorsqu’ils sont gelés ! Pour une utilisation optimale de vos mains sur le guidon, vous pouvez adopter des gants chauds pour l’hiver spécifique à la conduite du vélo. Pour moins de 20 euros, il est possible de trouver des gants adaptés sur Amazon, Decathlon, Urban Wheelers et Ekoï.

  • Les cyclistes ont la possibilité de mettre des manchons sur le guidon du vélo. C’est un moyen de garder vos mains au chaud tout en gardant une bonne mobilité. Les enseignes Probikeshop et Le Cyclo en proposent à la vente.



Le corps :


Comme au ski, il est conseillé de s’habiller avec 3 couches de vêtements afin de rester au sec et au chaud.

  • Dans un premier temps, un cycliste devrait porter un vêtement en tissus synthétiques. En effet, lorsque vous faites un effort comme du vélo, vous transpirez, et ces matières ont la capacité de vous tenir chaud et en même temps de transférer la transpiration à l’extérieur. Donc de vous protéger de l’humidité intérieure.

  • La 2ᵉ couche de vêtements permet de garantir au cycliste une protection au froid de l’hiver et donc de conserver la chaleur produite par son corps. Vous pouvez tout simplement porter un pull ou une polaire.

  • Enfin, lorsqu’il neige ou qu’il vente, avoir une veste imperméable / coupe-vent vous permettra d’être à l'abri et au sec.


Les jambes :

  • Pour conserver vos jambes à l’abri du vent, voire de la pluie et de la neige, nous vous conseillons de porter un sur-pantalon. Cela évitera également aux vélotaffeurs de salir leur tenue de travail. Vous pouvez en acheter dans différentes enseignes : Decathlon, Holland Bikes et Rainette, pour un prix allant de 20 à 90 euros. Chez Décathlon on peut aussi retrouver une Sur-jupe de la marque Btwin.



Les pieds :


  • Notre meilleur conseil pour garder vos pieds au chaud est de porter une paire de chaussette bien chaude et des chaussures imperméables qui ne feront pas rentrer d’humidité extérieure.


Se protéger soi-même du froid n’est pas tout, il est par ailleurs tout aussi important de s’occuper de son vélo. Ce moyen de mobilité douce peut réellement être fragilisé par l’hiver.



Prendre soin de son vélo


Afin de maximiser la durée de vie de votre vélo, il est important d’en prendre soin et de procéder à un entretien en chaque début de nouvelle saison. En particulier les vélos électriques qui nécessitent un entretien régulier.


Si vous voulez en savoir plus, consultez nos articles sur l’entretien des vélos « Tout ce que vous devez savoir pour entretenir votre vélo électrique ! » et « À quelle fréquence doit-on entretenir son vélo électrique ? »



Roue de vélo gelée sur de la neige

Pour un hiver à vélo, notamment lorsqu’il neige ou qu’il y a du verglas, nous vous donnons quelques conseils à suivre :


  • Entretenez votre vélo en vérifiant et contrôlant les éléments les plus exposés au froid : la chaîne, les gaines, les câbles de frein et les câbles de dérailleur. Vous pouvez régulièrement lubrifier ces composants. Ce qui permettra de réduire les risques de gel et de corrosions.


Si vous souhaitez en savoir plus sur la réparation de vélos, consultez notre article « Quelles sont les meilleures marques d'outillage pour la réparation de vélos ? ».


Si vous voulez en savoir plus, consultez nos articles sur l’entretien : « Qui propose des kits d'entretien pour vélo au meilleur rapport qualité/prix ? »


  • Choisissez bien vos pneus. En effet, il est possible de changer les pneus de votre vélo pour l’hiver afin d’avoir une meilleure adhérence au sol.

Deux solutions s’offrent aux cyclistes, d’une part des pneus larges à crampons, qui permettent de rouler sur des endroits boueux, humides ou sur de la neige fraîche. D’autre part, il existe les pneus cloutés. Ces pneus apportent une très bonne adhérence sur la neige et les couches de verglas. C’est une solution qui s’adapte parfaitement aux vélos urbains, qu’ils soient électriques ou non.


  • Prenez soin des batteries si vous avez un vélo électrique. Il est vrai que neige et verglas riment avec froid et les batteries détestent le froid. En effet, il est estimé que les batteries des vélos électriques se déchargent environ 20 à 30 % lorsque les températures atteignent 0 °C. Afin de garder votre batterie au chaud pour prolonger son autonomie et sa durée de vie, vous pouvez acheter des housses de protection pour vélos électriques. Il existe différentes housses de protection adaptées à la marque des batteries.


Si vous voulez en savoir plus, consultez nos articles sur les batteries des vélos électriques « Quel rapport entre batterie d’un vélo électrique et distance parcourue ? » et « Comment choisir la puissance de la batterie de son vélo électrique ? »


  • Nettoyez votre vélo. Après chaque sortie sous la neige, il faut penser à laver et sécher votre vélo. En effet, lorsqu'il neige ou qu’il y a du verglas en hiver, les villes ont tendance à mettre du sel sur les pistes cyclables et les routes (et heureusement !). Cependant, le sel présent sur les routes agresse le vélo et ses composants. Afin d’éviter toute corrosion et une usure prématurée de votre vélo, il est préférable de le nettoyer lorsque vous rentrez chez vous.


  • Faites réviser le vélo une fois par an. L’hiver est peut-être le bon moment !

Si vous voulez en savoir plus sur le nettoyage et l’entretien, consultez nos articles : « Comment éviter l'usure du moteur de son vélo électrique ? »



Quelques conseils de bonne conduite à adopter sur la neige et le verglas

Que l’on soit à pied, en voiture ou à vélo, la neige et le verglas restent glissants. Il est donc important de garder une certaine vigilance, peu importe votre moyen de déplacement.

Tout comme avec la pluie, lorsque l’on fait du vélo sous la neige, il faut savoir modérer son freinage, en freinant en avance et doucement. Il est vrai que le verglas peut vite déstabiliser un cycliste en raison de ses propriétés glissantes. En effet, nous vous déconseillons fortement de freiner sur du verglas, il est important de toujours anticiper à vélo et en particulier sous la neige et sur le verglas en hiver. Pour mieux anticiper les dangers, gardez une allure raisonnable en gardant plus de distances avec les autres cyclistes. Ce geste simple peut éviter un accident qui entraînera plusieurs cyclistes.

D’autre part, lorsque les pistes et bandes cyclables ne sont ni salées ni déneigées, il est préférable de rouler sur la chaussée, qui est bien souvent salée donc moins glissante et moins dangereuse. S’il est possible, essayez d’éviter les plaques d’égouts et les bandes blanches sur la route, ce sont des endroits très glissants quand il neige ou qu’il y a du verglas en hiver. Ainsi, vous minimisez vos risques de chutes et d’accidents.

Une personne fait du vélo sur la route, chaussée en ville sur la neige

Enfin, soyez visible et ayez un bon éclairage à vélo en hiver. Dans les temps mauvais ou brumeux, la visibilité est réduite. De plus, en hiver, les vélotaffeurs ont tendance à faire leur trajet domicile-travail la nuit en raison du soleil qui se lève tard et qui se couche tôt. Les conditions ne sont pas optimales pour une bonne visibilité. C'est-à-dire que vous avez besoin de mieux voir, grâce à une lampe par exemple. Mais aussi d’être mieux vu par les autres usagers pour signaler votre présence, en portant des vêtements réfléchissant par exemple, afin de garantir une sécurité.


Si vous voulez en savoir plus, consultez notre article sur les protections lumineuses : « Vivez, soyez vu ! »


Comme vous le voyez, vous n'avez pas besoin de plus de motivation pour prendre votre vélo lorsqu’il neige ou qu’il y a du verglas dehors. Simplement une préparation en amont et une vigilance un peu plus importante sur la route.

 

N’oubliez pas, en cas de problèmes techniques contactez un réparateur professionnel via notre application :